➔ UNE ATTRACTIVITÉ EN DÉCLIN

Dans le cadre de notre enquête, les commerçants ont pu noter l’attractivité commerciale du centre-bourg sur 10 (1 = mauvais, 10 = très bien), après analyse des chiffres, le centre-bourg a obtenu la note de 4,5 / 10.

Qu’il s'agisse des commerçants ou des consommateurs, le fait que certains locaux au centre-bourg soient inoccupés pose problème. Ces locaux vides donnent une impression de zone déserte. Favoriser l'installation de nouveaux commerces permettra d'une part de répondre à la demande des consommateurs, d'autre part de rendre le centre-bourg plus vivant, donc bénéfique pour les autres enseignes. Cependant, il faut maintenir les commerces de bouche tels que les bouchers-charcutiers, traiteurs, les pâtissiers-boulangers, ou encore, la fromagerie qui restent fortement sollicités par les habitants de Bizanos. Les nouveautés à mettre en place seraient davantage des activités permettant la modernisation du centre-bourg sans le dénaturer, nous pensions par exemple à un dépôt lié au e-commerce.

➔ BIZANOS : UNE VOIE DE TRANSIT ET DEGRADEE

Du côté des commerçants, le mauvais état de certaines routes et des trottoirs peut être un réel frein à leur activité. En effet, un réaménagement de ces voies permettrait une meilleure circulation pour la population piétonne.

Il en va de même avec la vitesse des voitures signalée par de nombreux commerçants sur la rue Georges Clemenceau. C’est un danger pour les piétons effectuant leurs achats chez plusieurs commerçants lorsqu’ils traversent par exemple. Même constat pour les terrasses présentent au bord de route.

Du point de vue des consommateurs, le centre-bourg est perçu comme une voie de passage. Certains sondés signalent également une circulation beaucoup trop rapide et la zone comme étant bruyante. Cette rue est considérée comme trop dangereuse pour les piétons et cyclistes, ce qui les conforte dans l’idée d’effectuer leurs achats dans une zone plus adaptée.

LA SIGNALÉTIQUE

Beaucoup de commerçants se plaignent de ne pas avoir de panneaux d’indication clairs pour leur commerce. De même avec les panneaux publicitaires jugés parfois trop chers, trop petits ou peu visibles. Mettre en place une signalétique harmonieuse et cohérente apporterait davantage de visibilité et mettrait en valeur les commerces de Bizanos.

Du côté des consommateurs également la signalisation est jugée parfois trop approximative, qu’il s’agisse des panneaux d’indications des commerces ou de la signalisation routière.

STATIONNEMENT

Un des problèmes abordés par plusieurs commerces de la rue Georges Clémenceau reste les places de stationnement de 10 minutes. Elles posent problème aux commerces auxquels le timing n’est pas adapté aux services proposés tels que le secteur de la coiffure et du bien-être.

L’objectif serait alors d’harmoniser le stationnement sur toute la rue Georges Clémenceau.

Le manque de stationnement est relevé par les habitants.

C’est en partie pour cela que le centre-bourg est perçu comme une voie de passage où on ne prend pas le temps de s’arrêter.

➔ UN BESOIN D’EMBELLISSEMENT

Du point de vue des commerçants, un rafraîchissement des façades, un réaménagement des trottoirs, davantage de fleurs… Tous ces éléments permettraient d’attirer des potentiels clients, de séduire les passants (Bizanos restant une voie de passage entre Pau et la plaine de Nay), mais aussi, de mettre en valeur les commerces du centre-bourg.

De leur côté également, les habitants ne seraient pas contre un embellissement du centre-bourg. Pour la majorité des répondants, le centre-bourg est une zone triste, peu esthétique et globalement assez vieille. Les bizanosiens évoquent un réaménagement de certains espaces afin que l’environnement soit plus agréable avec, par exemple, le fait de faire de la place de la Victoire un lieu de vie et d’échange avec une activité sociale, créer des lieux de rencontre avec des bancs et des tables de pique-nique, jeux d’enfants…

 

➔ PROBLÈME D'ACCESSIBILITÉ

Certains commerçants de la zone du Plateau dénoncent le manque d’arrêts de bus le long de la route de Tarbes. Certains clients ont fait remarquer que l'accès à leur commerce pour les piétons n’était pas évident.

Il en va de même pour les répondants utilisant les transports en commun de l'agglomération paloise, soit 15,2% des sondés. Certains signalent un manque de ligne de bus entre le centre-bourg et le Plateau. Les commerçants du plateau souhaitent aussi un arrêt de bus près de leurs commerces situés Route de Tarbes (Vétérinaire du Coq à l'Âne, assurances, Break Gourmand, V&B…)

➔ EN QUÊTE D’ANIMATIONS…

Les commerçants attendent une meilleure dynamique commerciale. L’organisation et la mise en place d’activités et d’animations leur apporteraient davantage de visibilité. Les différentes animations commerciales pourraient être créées et générées par une éventuelle association des commerçants. La création de cette dernière serait le moyen pour les commerçants de promouvoir leur commerce, de mettre en place des partenariats, d'échanger, de s'entraider, mais c’est aussi une stratégie de marketing qui peut apporter plus de visibilité à chacun et à la ville de Bizanos.

Assistés par la mairie, les commerçants pourraient également organiser des événements collectifs tels que des marchés gourmands diurnes, nocturnes, des brocantes... et, de ce fait, répondre à la demande des habitants.

La commune peut également proposer des animations commerciales de façon ponctuelle. La création d’événements propres à Bizanos créerait une plus-value à l’identité de la ville, comme on peut le retrouver dans des villes telles que Soumoulou avec le marché des voitures de collection ou de sport par exemple.

Certains commerçants réclament l’animation de la place de la Victoire, jugée trop peu exploitée, dans le but de faire fonctionner les commerces environnants.

Du point de vue des habitants, ces derniers dénoncent un manque de dynamisme.

Ils réclament des commerces plus variés tels que des restaurants, de la restauration rapide, des bars, des terrasses... Ils demandent davantage d’animations tels que des marchés, des brocantes, ou encore, des animations nocturnes.

Toutes ces problématiques pourront être traitées dès à présent pour les travaux mineurs mais seront prises en compte dans le cadre de l’étude en cours pour réhabiliter la globalité du centre bourg. Il est question d’imaginer BIZANOS en 2030, ses circulations, ses commerces,…pour des travaux de plus grande envergure.